Louis Michel : Le Sahara occidental : le moment est opportun pour une autonomie sous souveraineté marocaine

Khadija Boujilal

Il est temps , d’après Frank De Radigues ,pour le Sahara occidental et pour son avenir de vivre actuellement son autonomie sous la souveraineté marocaine.Et de résoudre définitivement ce différend tant vécu au gré des ans par la manipulation de l’Algérie, l’Espagne, la Mauritanie contre le pouvoir du Maroc sur son territoire.
Ceci ,au dépend des intérêts de la population locale démunis de tout droit de vivre en dignité.
Cette haute personnalité insiste sur le fait que ce
différend a besoin d’un coup de pousse afin de mettre fin à des actions de déstabilisation dans cette région stratégique et dangereuse. Ce qu’il faut aussi saisir ,c’est que l’avenir de l’Europe dépend de la stabilité en Afrique qui représente ses frontières du sud .

L’administration Biden, bien consciente des enjeux, ne voudrait plus remettre en cause la marocanité du Sahara.

Les efforts diplomatiques qui sont digne d’éloge n’ont pas pu débloquer ce conflit gelé opposant le Royaume chérifien aux indépendantistes sahraouis, soutenus par l’Algérie.

Ainsi, la tenue d’un referendum d’autodétermination par l’ONU se trouve bien dépassé malgré le soutien généreux de l’Algérie .Donc proclamation de la République Arabe Sahraouie Démocratique par le Front Polisario en 1976, est une version rejetée .Autrement dit le soutien aux indépendantistes que ce soit en Europe, dans le monde arabe ou en Afrique s’affaiblit.
Lors de la Conférence Ministérielle de Soutien à l’Initiative d’Autonomie sous la Souveraineté du Maroc qui s’est tenue le 15 janvier dernier sous la gouvernance du Royaume chérifien et des États-Unis, les participants se sont engagés « à plaider en faveur d’une solution se basant uniquement sur l’Initiative marocaine d’Autonomie ».

Ce qui nous amènera évidemment à la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, et cela est justifié par de multiples raisons.

Il est grand temps pour l’Union européenne, en tant que facteur influant sur le plan mondial de favoriser la résolution du conflit .
En prenant en considération la vérité suivante la stabilité totale de l’Europe dépend de la sécurité sur le continent d’afrique.

Le Maroc, autant que partenaire privilégié de l’UE, et pays dynamique est un facteur majeur pour la création des conditions d’une solution politique réaliste, sûre, durable et efficace pour le Sahara occidental. Depuis son retour au sein de l’UA, et surtout avec sa la diplomatie active a prouvé la réussite de sa politique diplomatique en influençant de nombreux pays du continent en mesure au nombre de consulats ouverts (20 États membres des NU actuellement) depuis 2019 dans les villes de Dakhla et de Laäyoune.
Sans oublier de noter le développement économique de cette région, tirant parti de ses ressources humaines et naturelles et du progrès du système éducatif et les retombées des financements marocains ainsi que des investissements étrangers. Ceci en relation avec la bonne gouvernance locale basée sur le respect des lois. Il va s’en dire que cette gestion préfigure ce que l’autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine pourrait offrir à l’ensemble de cette région. Elle serait source d’une nouvelle époque de paix et de prospérité pour toute la sous-région, porteuse d’opportunité aux jeunes générations de la région.
Pour Franc de Radigues, l’initiative marocaine de l’autonomie est une fenêtre d’opportunité qu’il faut saisir en tant que base “sérieuse et crédible ” dans une zone où la stabilité est étroitement lié à la stabilité du continent africain.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: