Vaccination massive : Les annonces concrètes se font toujours attendre

Belbazi

La date d’arrivée des premières doses de vaccin est toujours méconnue ! Les annonces données çà et là restent sans suite. De l’intox.  A vrai dire, le Royaume devra encore patienter…
Apparemment, rien ne se passe comme prévu. Le tant attendu vaccin anti Covid-19 tarde toujours à débarquer. Ces derniers temps, le ministre pjdiste de la Santé Khalid Aït Taleb ne cesse d’affirmer qu’il ignore la date exacte de la livraison des premières doses. En effet, il vous dira qu’il n’y a pas de date précise, mais que les préparatifs sont là et le dispositif est mis en place pour entamer la campagne de vaccination, dont le lancement sera officiellement annoncé après la réception du vaccin.

Et de préciser que si ‘‘tout va bien’’, l’immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai, sur la base d’un calendrier vaccinal de 12 semaines, expliquant qu’au vu des indicateurs scientifiques et épidémiologiques reconnus par l’OMS, il faudrait toucher plus de 60% de la population pour atteindre l’immunité collective, notant que sa réalisation « prendra du temps ». Pour rappel, le Royaume a fait le choix de cibler 80% de la population afin de sortir « rapidement » de cette pandémie l’ayant impacté socialement et économiquement.

Selon ce qui avait été annoncé, le Maroc devait être normalement parmi les premiers pays à recevoir le vaccin du laboratoire chinois Sinopharm, mais ce n’est toujours pas le cas. Pourtant, le Maroc avait procédé en août dernier aux tests cliniques sur 600 volontaires en coordination avec ledit laboratoire. Le pays avait pris les devants et semblait bien positionné pour recevoir les vaccins à temps et en quantité suffisante. Rassurant depuis le début, les responsables de la Santé et du dossier de la « Vaccination Massive », sont aujourd’hui perdus, ne sachant à quel saint se vouer. Le Chinois Sinopharm, le laboratoire sur qui le Maroc comptait beaucoup pour recevoir les premiers vaccins, ne répond pas ces derniers temps.

Les déceptions s’enchaînent. Le vaccin AstraZeneca tarde aussi à arrive. Rappelons que le 18 septembre dernier, le Maroc avait signé un mémorandum d’entente pour l’acquisition d’un vaccin anti-Covid-19 produit par la société russe R-Pharm et développé à Oxford par la compagnie pharmaceutique AstraZeneca. Selon, le Professeur Said Afif, membre du comité scientifique et technique, il était prévu de recevoir ce vaccin le samedi 16 janvier, avant qu’un problème de programmation du vol qui devait acheminer les doses ne cause le report de l’opération. Il ne s’agit pas d’ailleurs du premier report.

Pour rappel, le Maroc a commandé 65 millions de doses de deux vaccins, Sinopharm et AstraZeneca et compte vacciner dans un premier temps 25 millions d’habitants cibles.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: