Des ressortissants marocains arrivent au Maroc avec de faux tests Covid-19

Les opérateurs touristiques au Maroc ont découvert que certains marocains du monde et des touristes arrivent au royaume avec de faux tests PCR pour le coronavirus.

Le Maroc multiplie les efforts pour faire revenir les touristes étrangers et tenter de sauver la saison hivernale. Officiellement, les frontières sont toujours fermées,  dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Mais des facilitations ont été mises en place pour les marocains et les touristes étrangers.

En effet, il suffit un test PCR négatif pour les marocains et une réservation d’hôtel pout les touristes pour pouvoir entrer au Maroc. Toutefois pour pouvoir embarquer dans un avion vers le royaume, le voyageur doit présenter un test PCR négatif. Or, plusieurs passagers ont recours à la fraude, et fournissent de faux tests PCR dans les aéroports étrangers.

Les opérateurs touristiques au Maroc se sont d’ailleurs plaints de ces touristes, qui peuvent causer une augmentation des cas de coronavirus au royaume et l’apparition de clusters dans les villes touristiques.

Marrakech : ces touristes sont un « cadeau empoisonné »

Des hôteliers à Marrakech ont accueilli des touristes avec de faux tests négatifs. Ils les ont qualifiés de « cadeau empoisonné ». Ces touristes étrangers risquent de contaminer le personnel des hôtels, les autres voyageurs (que ce soit dans l’avion, à l’aéroport ou bien dans l’hôtel), et toutes les personnes avec lesquelles ils entrent en contact, comme les chauffeurs de taxi, le personnel dans les restaurants.

Ce phénomène a déjà été constaté en Belgique , où des voyageurs falsifient leurs tests pour voyager rapidement. Ces personnes ne prennent pas la peine de prendre rendez-vous dans un laboratoire, car ces derniers sont saturés, alors ils falsifient le document en quelques minutes.

Ces pratiques pourront être déjouées aux aéroports grâce aux nouveaux tests antigéniques rapides et gratuits, qui donnent un résultat en moins de 30 minutes. Reste que ces derniers ne sont pas obligatoires, et des pays comme le Maroc ne prennent pas en compte les tests antigéniques, exigeant un test PCR datant de moins de 72 heures pour pouvoir entrer sur le territoire. Ce document, exigé par les autorités marocaines pour accéder au territoire national, serait écoulé à un prix dérisoire.

Pour 20 ou parfois 50 euros, nombreux ressortissants marocains dans la capitale européenne se sont octroyés un faux document de test PCR, attestant de l’absence du Coronavirus.

L’opération, qui consiste à scanner un résultat négatif authentique en y calquant le nom de la personne et une date récente, n’est pas une première dans la région, affirment des MRE à Bruxelles . Les faussaires veillent toutefois à garder les cachets intacts, précisent ces derniers.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: