خبر عاجل :
{"effect":"fade","fontstyle":"normal","autoplay":"true","timer":4000}
الرئيسية » Français » Elections européennes 2019 : la Belgique voit le triomphe de la droite flamande extrémiste

Elections européennes 2019 : la Belgique voit le triomphe de la droite flamande extrémiste

Français مايو 27, 2019 11:53 ص

La formation d’un gouvernement fédéral belge s’annonce compliquée après les législatives.

Les élections européennes avaient lieu en même temps que les élections législatives. Verts et populistes améliorent leur score.

Élections européennes : en Belgique, une vague plutôt brune que verte

Le Vlaams Belang, dirigé par Tom van Grieken, 33 ans, a fait campagne sur des thèmes axés contre la migration et l’insécurité.

L’équation politique est communément difficile à résoudre en Belgique où la partition du pays oblige à de longues tractations. Elle se complexifie sans doute encore davantage alors que les Belges, outre leurs 21 eurodéputés, votaient dimanche 26 mai pour élire des centaines de députés régionaux et nationaux.

À l’issue du scrutin, et selon des résultats encore provisoires, le populisme fait une nouvelle percée, après un score de 11,5 % en 2007. L’extrême droite du Vlaams Belang est la seconde force politique du pays, aussi bien pour les européennes (12,05 %) que pour les élections fédérales (12,3 %), derrière les nationalistes flamands de la Nieuwe-Vlaamse Alliantie (N-VA, 14,3 % pour les européennes et 16,6 % pour les fédérales). Le Vlaams Belang, dirigé par Tom van Grieken, 33 ans, a fait campagne sur des thèmes axés contre la migration et l’insécurité.

i

L’alliance verte en rempart

Tous les partis classiques reculent, les écologistes et les communistes du Parti du travail de Belgique (PTB) étant les seuls à améliorer leurs scores. Les Verts seront une force avec laquelle il faudra compter, grâce aux scores agrégés des Groen de Flandre (7,8 %) et du parti Écolo de Wallonie (7,3 %).

Malgré une campagne axée sur le climat, les écologistes n’ont cependant pas réussi à s’imposer comme seconde force au niveau fédéral, comme ils l’espéraient, avec seulement 6,5 % des voix pour Groen et 5,5 % pour le parti Écolo. Mais leurs scores cumulés (12 %) dépassent là encore ceux des partis classiques qui arrivent en troisième et quatrième position derrière la N-VA et le Vlaams Belang : les sociaux-chrétiens flamands du CVD (9,6 %) et les libéraux-démocrates flamands de l’Open VLD (9,2 %).

Suspense sur le nom du prochain premier ministre

Le suspense est loin d’être levé quant au nom du prochain premier ministre, et le pays redoute un nouveau record de palabres musclées – après les plus de dix-huit mois consécutifs aux élections de 2014. Plusieurs partis ont déjà exclu toute alliance avec la N-VA et le Vlaams Belang, tous deux séparatistes.

Sur le plan régional, la donne est contrastée : la Wallonie et Bruxelles restent à gauche, avec un PS qui domine (25,9 % et 21,7 %). Les écologistes ont fait une poussée historique à Bruxelles, passant de 10 % à plus de 19 %, tandis que le PTB communiste engrange 13 % des voix à Bruxelles et en Wallonie, où il devient le quatrième parti. De son côté, la Flandre reste à droite avec la N-VA de Bart de Wever, le maire d’Anvers, qui caracole à 25 %, mais perd cependant des voix au profit du Vlaams Belang (18,5 %).

Élections européennes 2019 : retrouvez les résultats dans votre commune

––––––––––––––––———————

Belgique (21 sièges à pourvoir)

Résultats provisoires

N-VA, 14,3 %, 3 sièges

Vlaams Belang 12.05 %, 3 sièges

Open Vld, 10.07 %, 2 sièges

PS-SP 9.74 %, 2 sièges

CD & V 9.17 %, 2 sièges

GROEN 7.81 %, 2 sièges

ECOLO 7.31 %, 1 siège

MR-PFF 7.06 %, 1 siège

sp.a 6.45 %, 1 siège

PTB, 5.29 %, 1 siège

Autres, 3 sièges.

اترك رد

%d مدونون معجبون بهذه: