Le 18 novembre, fête de l’indépendance au Maroc

Le peuple marocain célèbre samedi 18 novembre, l’anniversaire de l’Indépendance, un événement marquant de l’histoire contemporaine du Royaume. Cette célébration se veut une occasion de commémorer, avec fierté, le triomphe de la volonté du Trône et du peuple, qui ont mené une lutte ininterrompue pour s’émanciper du joug du colonialisme et poser les premiers jalons d’un Maroc indépendant, moderne, uni et solidaire. Moment de communion de toute une nation, cet anniversaire donne ses lettres de noblesse au combat courageux d’un peuple uni derrière son Souverain, dont le détonateur fut la Révolution du Roi et du Peuple, le 20 août 1953. Il offre également l’opportunité de donner aux nouvelles générations toute la mesure des sacrifices consentis pour s’affranchir du joug du colonialisme et le recouvrement de l’indépendance du Maroc en 1955. La Fête de l’indépendance offre aussi l’occasion de rendre un vibrant hommage au père de la Nation Feu SM Mohammed V qui, par sa foi inébranlable, sa détermination sans faille et son dévouement exemplaire au service de la cause de son peuple, a su mener le Royaume vers une nouvelle ère, signifiant la victoire du droit sur l’injustice et de la dignité sur l’asservissement. Agissant en symbiose avec le Trône pour défendre les valeurs nationales sacrées, la volonté inébranlable de la nation l’a emporté sur les desseins perfides du colonisateur qui ignorait qu’en exilant le symbole de la nation, Feu SM Mohammed V et la famille royale, il ne faisait qu’enflammer le patriotisme des Marocains et précipiter la fin de sa présence dans le Royaume. “Nous nous réjouissons de pouvoir annoncer la fin du régime de tutelle et du protectorat et l’avènement de la liberté et de l’indépendance”, déclara le regretté souverain le 18 novembre 1955 à son retour d’exil en compagnie de la famille royale. “Nous sommes passés de la bataille du petit Jihad à celle du grand Jihad”, poursuivit-il. Ce premier discours de l’indépendance, une véritable feuille de route, présentée par le regretté Souverain Sidi Mohammed Ben Youssef devant un peuple en liesse a signé l’engagement de la Nation dans le processus de construction d’un Maroc moderne et libre.  Fort de son indépendance, le peuple marocain s’est alors investi dans l’effort d’édification nationale pour bâtir un Maroc libre ayant pu facilement faire sa place au panthéon des nations, sous la conduite du père de la nation et de son digne successeur, Feu SM Hassan II, qui a conforté les orientations basées sur la démocratie, le pluralisme politique et le libéralisme économique. Après avoir mis en place le chantier du développement économique et social, aujourd’hui, SM le Roi Mohammed VI, digne successeur de Feu SM Hassan II et Feu SM Mohammed V, s’inscrit dans la continuité de cette dynamique renouvelée en jetant les bases d’une économie moderne et compétitive, de modernisation du Royaume et de consécration des valeurs de démocratie et de citoyenneté.  Sous le règne de SM le Roi Mohammed VI, les liens de symbiose et de communion entre le Trône et le peuple ne font que se consolider au service de la préservation des acquis nationaux et la promotion du développement socio-économique, dans le cadre d’un Maroc des Institutions et de la démocratie. En célébrant ce glorieux anniversaire riche en symboles et en valeurs, le peuple marocain réaffirme sa position inébranlable de mobilisation générale et d’adhésion totale aux grandes épopées initiées pour la défense de l’intégrité territoriale du Maroc et des valeurs d’ouverture, de modération et de dialogue.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: