La COP23 à Bonn en Novembre, une plateforme innovante ” BIOFUTUR”

Lancement de la Plateforme pour le Biofutur – Marrakech, le 16 novembre 2016 En marge de la Conférence sur les changements climatiques (COP22) qui s’est tenue à Marrakech du 7 au 18 novembre dernier, une coalition de vingt pays intéressés par les domaines des énergies propres et de la bioéconomie a annoncé le lancement de la Plateforme pour le Biofutur. Le Brésil, qui est à l’origine de cette initiative, a été choisi pour coordonner, dans un premier temps, la mise en œuvre de ce mécanisme.
La Plateforme pour le Biofutur réunit quelques-uns des pays les plus pertinents pour les marchés et pour l’innovation en matière de biocarburants avancés et de biomatériaux. L’Argentine, le Brésil, le Canada, la Chine, le Danemark, l’Égypte, les États-Unis, la Finlande, la France, l’Inde, l’Indonésie, l’Italie, le Maroc, le Mozambique, les Pays-Bas, le Paraguay, les Philippines, le Royaume-Uni, la Suède, et l’Uruguay ont choisi d’y participer. L’événement de lancement a été inauguré par José Sarney Filho, ministre brésilien de l’Environnement, et par Blairo Maggi, ministre brésilien de l’Agriculture, de l’Élevage et de l’Approvisionnement. Des autorités de haut niveau des pays partenaires de la Plateforme et d’organisations internationales (dont la FAO et la CNUCED), ainsi que des associations privées étaient également présentes.  La Plateforme pour le Biofutur donne suite aux engagements définis lors de la conférence Rio+20, dans les Objectifs de développement durable (ODS) et dans l’Accord de Paris. L’initiative est un nouvel effort collectif en vue d’accélérer le développement et l’introduction des biocarburants avancés dans les secteurs les plus divers, comme alternatives durables aux carburants fossiles

l’Ambassadeur du Brésil a félicité Mme El Ouafi pour le leadership du Royaume lors de la COP22 et pour son excellente prestation lors de la présidence de cet événement mondial, a ajouté le maintien du leadership du Maroc et de ses efforts soutenus dans le domaine de l’environnement et du développement durable aussi bien au niveau national qu’international est très prometteur pour le développement du pays. la Secrétaire d’Etat chargée du Développement durable, Nezha El Ouafi,  s’est réunie avec l’Ambassadeur du Brésil au Maroc, José Humberdo de Brilo Cruz. A cette occasion, Mme El Ouafi a souligné ”la forte volonté de maintenir le leadership et les efforts soutenus du Maroc par l’adhésion à la dynamique, aussi bien nationale qu’internationale, dans le domaine de l’environnement et du développement durable”. Les discussions ont porté également sur l’organisation par le Brésil, les 24 et 25 octobre prochain, de la première conférence de la plateforme “Biofutur”, ainsi que sur le rôle que peut jouer le Maroc lors de cette conférence en sa qualité de pays partie à l’initiative, selon la même source.Les voies de redynamisation du Protocole de coopération signé entre les deux pays le 25 juin 2008 en la matière ont aussi été évoquées par les deux responsables, qui ont saisi cette occasion pour s’inviter mutuellement aux Side-Events que les deux pays comptent organiser en marge de  prochain, ajoute-t-on. La Plateforme Biofutur est une coalition de 20 pays lancée lors de la COP22 visant à accélérer le déploiement d’alternatives sobres en carbone, destinées notamment aux secteurs du transport et de l’industrie.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: