Erdogan : le processus d’adhésion à l’UE s’est transformé en pièce de théâtre

« Nous ne serons pas la partie qui renoncera » a assuré le président Erdogan

Au 1er conseil général de l’Union des médiateurs auprès de l’Organisation de la coopération islamique organisé à Istanbul, le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé que les aménagements entrepris avec sincérité et rapidité par la Turquie durant le processus d’adhésion à l’UE pouvaient ne pas suffire pour devenir un membre à part entière, mais qu’ils avaient réellement élevé les normes démocratiques en Turquie

« C’est pour cela que quand l’UE a agi avec un double standard, nous leur avons dit que nous poursuivrons notre chemin en changeant, si nécessaire, le nom des critères de Copenhague en critères d’Ankara » a-t-il souligné

Selon le président Erdogan, le processus d’adhésion à l’UE s’est transformé en pièce de théâtre. « Mais nous ne serons pas la partie qui renoncera » a assuré Erdogan notant que c’était à l’UE de prendre une décision à ce sujet et la proclamer au monde entier.

« Qu’ils prennent leur décision. Nous, nous la prendrons facilement. Nous allons attendre patiemment jusqu’à ce qu’ils se prononcent » a-t-il ajouté

Par ailleurs, le président turc a estimé que les résultats des législatives allemandes avaient la qualité d’une leçon car les gens « voient dorénavant tout de façon très nette ». « Nous leur avons dit plusieurs fois mais ils ne nous ont pas écoutés. Toutefois la vérité a fait surface. Nous n’avons aucun problème concernant les normes relatives à la démocratie, les peuples et les libertés. Nous n’avons et n’aurons de problèmes avec aucun peuple d’un quelconque pays. Notre problème, s’il y en a un, sera avec les administrations de ces pays ou avec leur façon de diriger » a déclaré Erdogan

Le président turc a assuré qu’ils n’accepteraient pas les règles qui ne sont pas en vigueur pour les autres pays candidats mais imposés à la Turquie, rappelant que la Turquie suivait à la lettre le calendrier d’adhésion à l’UE

« Nous sommes confrontés au fait que seul l’UE ne respecte pas ses engagements. En ne fermant pas les chapitres, nous privant de notre droit de libre circulation, ne respectant pas ses engagements concernant les réfugiés ni concernant d’autres sujets, l’UE a perdu toute sa crédibilité » a conclu le président Erdogan

 

 

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: