Bruxelles, capitale atypique du football

Les deux “poteaux” de la basilique surplombant Bruxelles.
« Bruxelles? Oui, j’aime beaucoup les frites et la bière! »
Beaucoup de personnes résument Bruxelles et la Belgique dans sa globalité à ses spécialités culinaires, son “monument aux boules” ou encore à ses bandes dessinées. Cependant, il serait dommage de s’arrêter à cela. Il y’ a énormément plus à y découvrir… Se promener dans les petites rues de Bruxelles et ses quartiers toujours animés vous procurera le plus grand bien. Parcourir la ville vous fera voyager de part les différentes origines et cultures rassemblées. Je ne m’étalerais pas sur ces “bons plans” car après tout, ce qui fait le charme d’une ville, c’est les surprises dont elle regorge. Et dans ce domaine, Bruxelles est plutôt gâtée… Adepte de sport, je ne peux passer à côté de l’énorme vivier de talent footballistique dont regorge la capitale de l’Europe.

• Bruxelles, réservoir de talent
Ce ne sont pas les statistiques qui me contrediront. De plus en plus de jeunes Bruxellois sont repérés et recrutés par de grosses écuries européennes avant même d’avoir soufflé leurs 18 bougies (Yannick Ferreira Carrasco, Adnan Januzaj, Jason Denaeyer, pour ne citer qu’eux). Ce regain d’intérêt pour les jeunes joueurs issus de la formation bruxelloise et belge dans sa globalité illustre bien la réserve de talent brut dont dispose le plat pays, qui, jamais auparavant n’avait connu une génération aussi talentueuse. Bruxelles, la ville cosmopolite par excellence peut se targuer d’avoir trouvé la recette magique au niveau de la formation dès le plus jeune âge. Plusieurs initiatives pour rendre le sport roi disponible à tous sans tenir compte des origines ethniques, moyens financier ou autre attributs insignifiants. Seul le plaisir de jouer au football prime et on peut clairement constater que ce projet est en train de porter ses fruits.
• Bruxelles et ses footballeurs Maroxellois
Le terme « Maroxellois » est une expression qu’utilisent certains bruxellois d’origine marocaine en référence à leurs identités. Plusieurs footballeurs pétris de talent correspondent à ce profil (Zakaria Bakkali, Marouane Fellaini, Mbark Boussoufa, Ismail Azzaoui). Ces joueurs aux racines marocaines ayant grandis et été formés dans la société belge ont pu tirer des avantages de leur situation. Ces joueurs ont souvent une habilité technique au-dessus de la moyenne que l’on peut rapprocher à leurs origines marocaines. Cette facilité technique a indirectement influencé toute une génération belge habituée à jouer avec des jours tels et devant s’y adapter. Si les Eden Hazard ou autres Moussa Démbélé sont aussi doués dans ce domaine, il faut remonter à leur jeunesse où dès le plus jeune âge des footballeurs en herbe, à même la rue, s’affrontent pendant des heures. Dans le pays le plus cosmopolite d’Europe, il est facile d’imaginer que l’on retrouve de tous les styles, c’est là où les Maroxellois ont apportés leur touche techniques à côté s’autres joueurs plus robustes, avec un sens du collectif plus développé, notamment. A voir le résultat, le spectateur ne peut que s’ en réjouirque .

Ilyas Boukria

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: