google.com, pub-4622360082312857, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Sammy Mahdi flingue notre démocratie et son collègue Koen Geens !

Mohsin Mouedden

La DH nous apprend ce jeudi 13 janvier que le Secrétaire d’Etat à l’Asile et à l’Immigration, le belgo-irakien Sammy Mahdi, portant l’étiquette du parti conservateur chrétien flamand a décidé de retirer le permis de séjour à l’imam Marocain bien connu, Mohamed Toujgani.

Il se serait basé sur les services de sécurité belge pour prendre cette décision stupéfiante, “en raison de signes d’un grave danger pour la sécurité nationale”.

Il ajoute que notre pays a eu trop de laxisme avec les « prédicateurs radicaux » (sic). Pour enfoncer le clou, il rajoute que l’imam ne s’exprime ni en Français, ni en néerlandais alors qu’il est établi chez nous depuis 1982. Enfin, pour assombrir un tableau bien léger, le voici indirectement accusé d’antisémitisme pour avoir proféré les propos suivants en 2009, tirés de leur contexte (contexte : bombardement de Gaza avec plus de 1150 Palestiniens massacrés par l’aviation israélienne) ou il aurait appelé à « brûler les sionistes oppresseurs »

Revenons sur cette personnalité controversée, c’est d’abord un imam dans la plus pure tradition ultra-conservatrice marocaine de rite malékite, s’il semble avoir été un proche des Frères Musulmans avec qui la Belgique a de très bonnes relations politico-commerciale (Qatar), il est connu avant tout pour son opportunisme et sa bonhommie malgré un verbe fort et parfois acide.

Il était devenu au fil des années, l’imam le plus connu du pays. Cette reconnaissance communautaire sera salué de façon totalement maladroite voir choquante par l’ex Ministre de la justice, Koen Geens (de la même famille politique que l’actuel Secrétaire d’état) par un baise-main qui heurtera et fera sortir de ses gonds le MR. On passe ainsi il y a encore quelques mois, d’un Ministre belge chevronné et respecté, Koen Geens qui voyait en lui une pièce maitresse de « l’islam belge » à un imam qui serait devenu en quelques mois «une menace grave pour notre sécurité nationale ».

Sammy Mahdi flingue de la sorte un poids lourd de la politique belge, en la personne de l’ancien Ministre de la justice.

Dans les deux cas, il y a non seulement un dérapage, mais cela démontre que notre état de droit, est instrumentalisé et devient par moment une tartufferie pour de la basse politique politicienne. Pire, Mohamed Toujgani, plutôt proche des autorités marocaines, selon les connaisseurs de l’islam était plutôt connu depuis quelques années pour être plutôt un imam qui luttait contre la radicalisation.

Les vrais radicaux estiment que Mohamed Toujgani est un « traitre », un « mauvais imam au service de l’état du Maroc et de la Belgique ». Les services de sécurité belge, incapable de prévenir les attentats terroristes doit nous interroger sur leur réelle efficacité, voir légitimité, lorsque des rapports opaques sont notifiés sans que les intéressés puissent se défendre. Là encore, il y a des violences qui sont faites à l’état de droit.

Cette mauvaise blague belge ne doit pas nous faire oublier que l’exemple français déteint également sur notre pays. La Zémourisation ce n’est pas une vue de l’esprit, hier encore, le volubile et populiste président du MR tenait un langage plutôt respectueux envers l’ex journaliste politique. La France, ex pays des Droits de l’Homme fait la chasse aux Français Musulmans désireux d’assumer une double culture et de continuer à jouer un rôle civique en égratinant les dérives de l’état.

Les fermetures politiques de Baraka City et plus grave encore du CCIF, organe reconnue à l’ONU et par toutes les instances européennes qui était outil rigoureux pour lutter contre le racisme anti-musulman, devient pour le gouvernement Macron, un « élément dangereux qui poussent au séparatisme » (sic). La dernière aberration française a été de constater que cette semaine, le gouvernement français a demandé au site locatif Airbnb de traquer les personnes, à savoir les femmes musulmanes qui voudraient louer des logements avec piscine privée.

Il faut absolument que la société civile dans sa globalité se mobilise tant pour cet imam, (même si nous ne partageons pas ses idées, voir que nous nous opposons à certaines d’entre-elles), car il s’agit d’une question de principe et dire Stop aux dérives du gouvernement belge. Il est inacceptable dans un état de droit, de voir un membre du gouvernement utiliser la peur pour expulser une personne sur une base aussi farfelue. Ce qui se passe est assez grave, car en agissant de la sorte, Sammy Mahdi envoi aussi un signal fort à tous les militants des Droits Humains et aux associations courageuses qui dénoncent les dérives de l’état, peu à peu, nous entrons dans une zone grise comme en France.

Cette mauvaise blague belge donne également un signal catastrophique à la communauté musulmane et fait le délice des vrais extrémistes et de la NVA et des fachos. Elle démontre que l’absurdité gouverne également, elle nous convainc que lorsqu’un membre d’un gouvernement est porteur d’une double culture, ici arabe et irakienne, c’est très souvent pour le pire et pour de la sorte pratiquer une politique qu’un Belge ancien n’oserait pas, car il serait traité de « raciste ».

Enfin, je serai curieux de voir les réactions du PS, d’ECOLO et de l’opposition PTB et CDH, mais aussi de l’ancien Ministre de la justice Koen Geens et des intellectuels de ce pays.

Ce sera soit le mutisme, fragilisant encore plus notre état de droit ou une saine opposition, face à un acte politique inepte et ravageur en termes de symbole.

//www.sudinfo.be/art/1642440/article/2016-08-10/egratigne-par-le-mr-pour-s-etre-incline-devant-un-imam-conservateur-de-molenbeek

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: