google.com, pub-4622360082312857, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Le rond-point Schuman transformé en place urbaine quasi sans voiture, Etterbeek envisage un recours

Akhbarona Aljalia avec Belga

Urban. brussels a octroyé le permis de bâtir pour le réaménagement complet du rond-point Schuman, au cœur du quartier européen de la capitale, ont annoncé vendredi les autorités régionales et fédérales compétentes, ainsi que la Ville de Bruxelles.

La philosophie générale derrière le projet tient compte du caractère central de la place Schuman et utilise une conception en cercles concentriques. La nouvelle place urbaine aura la forme d’une cuvette et accueillera un auvent moderne en acier sous lequel pourront se retrouver visiteurs et habitants.

L’entrée du parc du Cinquantenaire

Une grande zone piétonne sera aménagée tout autour de la place, avec des bancs, des arbustes et près de 100 arbres. La zone de la Petite rue de la Loi sera également entièrement réaménagée. Le parc du Cinquantenaire sera ainsi relié à la place et il sera possible de rejoindre à pied les bâtiments du Conseil et de la Commission d’une manière agréable. La nouvelle place Schuman constituera ainsi l’entrée du parc du Cinquantenaire.

La construction en acier au centre en bas de la place sera un miroir pour ceux qui y passent et se traduira ainsi en une nouvelle attraction dans la ville. Cette structure miroir sera surmontée d’un toit vert.

Nouveau plan de circulation

Le trafic automobile sera limité entre l’avenue de Cortenbergh et la rue de la Loi. Une piste cyclable sûre de couleur ocre reliera ces deux axes. Seuls les bus pourront encore faire le tour du rond-point. C’est intenable pour Vincent De Wolf, le bourgmestre d’Etterbeek qui envisage d’introduire un recours contre ce permis. “Un logiciel de la Région démontre que la suppression de tout accès possible depuis Etterbeek et depuis le côté sud de la Ville vers la rue de Loi va entraîner un embouteillage permanent d’un kilomètre et demi de périmètre. Ça remontera même jusqu’à Evere. Alors nous, on n’est pas là pour empêcher l’embellissement de Schuman. Ce rond-point, complètement minéral, mérite d’être amélioré. Mais la façon dont la circulation a été conçue est vraiment pour nous extrêmement préjudiciable” estime Vincent De Wolf. La commune attend l’avis de ses avocats (la semaine prochaine) avant d’éventuellement introduire ce recours.

Un chantier de deux ans

En attendant, le maître d’ouvrage bruxellois Beliris espère commencer les travaux au plus tôt fin 2023. Le chantier devrait durer 2 ans. Coût total estimé du projet : 25 millions d’euros. Financé à hauteur d’un peu plus de 17 millions d’euros par l’Union européenne dans le cadre du plan de relance fédéral. Le reste est à charge de Beliris, le fonds fédéral pour les grands projets d’aménagement bruxellois.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: