google.com, pub-4622360082312857, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Covid: 5.000 personnes participent à la manifestation contre les mesures sanitaires, la police intervient pour calmer quelques manifestants

La rédaction

La manifestation contre les mesures sanitaires qui a lieu ce dimanche dans les rues de Bruxelles rassemble quelque 5.000 personnes, selon les chiffres de la police bruxelloise. La police a dû intervenir pour calmer quelques manifestants prêts à en découdre.

Peu avant 16h00, les manifestants ont rejoint le parc du Cinquantenaire où plusieurs prises de parole sont attendues.

La police est brièvement intervenue pour calmer les quelques manifestants qui semblaient vouloir en découdre à l’issue de la manifestation contre les mesures sanitaires qui s’est tenue ce dimanche à Bruxelles.

Un impressionnant cordon policier a bloqué les émeutiers dans la petite rue de la Loi. Des arrestations ont eu lieu, sans qu’on en connaisse pour l’instant les détails. Avant l’intervention des forces de l’ordre, des projectiles avaient été lancés et le feu avait été bouté à des sapins de Noël.

En milieu d’après-midi, le calme était revenu.

Plusieurs dizaines d’associations, dont Viruswaanzin, Vecht Voor Vrijheid (Lutte pour la Liberté), The Human Side ou encore Belgians for Freedom, ont appellé à manifester ce dimanche contre les mesures sanitaires imposées pour limiter la propagation du coronavirus. Les organisateurs ont invité “tous ceux qui pensent que quelque chose cloche” à se joindre au mouvement, ont-ils indiqué vendredi dans un communiqué, en précisant qu’il s’agit d’un “rassemblement pacifique”.

“Nous organisons une grande manifestation dimanche pour les libertés constitutionnelles et les droits humains. Sous l’étendard d’Ensemble pour la liberté, nous dénonçons les restrictions de libertés devenues injustifiables alors qu’aucune solution structurelle n’a vu le jour, en un an et demi, pour le secteur des soins de santé”, écrivent les organisateurs.

Selon eux, les mesures actuelles conduisent à la polarisation de la société, en divisant les citoyens en deux classes. Les organisateurs, qui reprochent au gouvernement de mettre à mal les droits fondamentaux, réclament la suppression du Covid Safe Ticket et l’inclusion d’une plus grande diversité de points de vue au sein du GEMS, le comité scientifique qui conseille le gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire. “La politique doit rassembler, pas diviser”, ajoutent-ils.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: