Groupe Etat islamique au Grand Sahara : qui est Adnan Abou Walid al-Sahraoui, jihadiste tué par l’armée française ?

La rédaction

Les forces françaises ont tué le chef du groupe jihadiste Etat islamique au Grand Sahara (EIGS), Adnan Abou Walid al-Sahraoui, un “succès majeur” pour la France.

Les forces françaises ont tué le chef du groupe jihadiste Etat islamique au Grand Sahara (EIGS), Adnan Abou Walid al-Sahraoui. “Il s’agit d’un nouveau succès majeur dans le combat que nous menons contre les groupes terroristes au Sahel”, a déclaré le président Emmanuel Macron sur Twitter dans la nuit de mercredi à jeudi.

Fondateur de l’Etat islamique du Grand Sahara

L’EIGS, a été créé en 2015 par Adnan Abou Walid al-Sahraoui, ancien membre du Front Polisario (groupe indépendantiste du Sahara occidental), puis de la mouvance jihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). L’homme avait été désigné comme “ennemi prioritaire” au Sahel, lors du sommet de Pau, en janvier 2020.

Pour Florence Parly, ministre des Armées, “la mort d’Adnan Abou Walid al-Sahraoui porte un coup décisif au commandement de Daesh au Sahel”

Au Niger, le chef de l’EIGS avait personnellement ordonné l’assassinat de six travailleurs humanitaires français et de leurs guides et chauffeur nigériens. Cette attaque contre des jeunes engagés dans l’humanitaire avait suscité une vive émotion en France et au Niger.

Mais “nous ne partons pas du Mali, nous adaptons notre dispositif militaire”, a souligné Florence Parly. “Notre combat continue”.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: