La Boum2 : La police de Bruxelles a procédé à l’évacuation du bois de la Cambre

Belbazi

La police de Bruxelles a entamé samedi en fin d’après-midi l’évacuation du bois de la Cambre où plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées dans le cadre de l’événement festif La Boum 2, pourtant interdit. Des dizaines de policiers en tenue de combat ont investi le parc. Des centaines de personnes étaient encore sur place vers 20h. La police semble bénéficier d’une période d’accalmie.

Le canon à eau est entré en action à plusieurs reprises et un des participants à l’événement a été renversé par le véhicule. La victime a brièvement perdu connaissance après avoir été heurtée à l’arrière de la tête. L’homme est actuellement examiné par les ambulanciers et sera probablement transporté à l’hôpital. Son pronostic vital ne semble pas engagé.

Sur les quelques milliers de personnes qui se trouvaient dans le parc, beaucoup semblent avoir disparu. Quelques centaines de participants se cachent encore sur la pelouse près de l’étang et dans les buissons alentour. De petits feux ont été allumés ici et là.

La police a demandé aux gens d’évacuer la place. Sans réaction. Les forces de l’ordre ont fait également usage de drones pour demander aux personnes présentes de se conformer aux mesures sanitaires.

La distance et l’obligation du port du masque n’ont pas souvent été respectées.

C’était il y a un mois jour pour jour. Sur le ton de la blague ou d’un canular virtuel, un collectif anonyme appelait au rassemblement sur les espaces verts du bois de La Cambre à Bruxelles avec comme mot d’ordre de «contrer les pouvoirs liberticides». Malgré un impressionnant dispositif policier, la foule se rassemblait sous le soleil avant que la police ne décide de faire évacuer le parc, non sans dommage.

Le lendemain, L’Abîme, un autre collectif, appelait à se rassembler à nouveau au même endroit. Si l’événement rassemblait beaucoup moins de monde cette fois, la police décidait malgré tout de faire évacuer le parc à nouveau, utilisant les autopompes.

Quelques jours plus tard, le collectif  L’Abîme (dont se sont distancié, cette semaine, les organisateurs de la première Boum du 1/04) invitaient à un nouveau rassemblement le 1er mai cette fois.

Cette fois encore, la police et les autorités publiques ont tenté de dégonfler l’événement en demandant aux gens de ne pas se rassembler au bois de La Cambre, un des organisateurs a, notamment, été entendu par la police bruxelloise cette semaine.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: