Farida Tahar, la femme voilée qui s’invite en cheffe de groupe d’Ecolo au Parlement

El Kababi

Farida Tahar, née le 20 novembre 1977 à Bruxelles de parents marocains est une femme politique belge qui se définit comme militante féministe et antiraciste. Elle est élue le 26 mai 2019 comme députée bruxelloise et désignée sénatrice pour le parti Ecolo, liste sur laquelle elle s’est présentée comme candidate d’ouverture.

Belgo-marocaine, Farida Tahar a été choisie, par son parti, comme nouvelle cheffe de groupe au Parlement francophone bruxellois. Députée bruxelloise depuis 2019, elle remplacera Barbara de Radiguès, selon le communiqué publié par Ecolo . Farida Tahar qui puise ses électeurs, à Molenbeek, l’une des communes de Bruxelles où elle est régulièrement élue, porte le voile, (foulard fushia). Un détail qui n’échappe à ses adversaires. Aussi, nombre de citoyens se focalisent dessus, plutôt que sur ses activités associatives, syndicales et politiques ou professionnelles toutes de succès ainsi que son engagement pour le vivre ensemble et l’écologie.

Anciennement déléguée syndicale dans les services publics, militante féministe et antiraciste (droits humain, passionnée par l’art et la culture notamment la musique et le théâtre, elle est actuellement membre du Parlement francophone bruxellois et sénatrice, Farida Tahar est titulaire d’un ‘’bachelier’’ en travail social, d’un master en sciences sociales et d’un autre en droits de l’Homme. Conseillère communale, de 2012 et 2018, à Molenbeek pour le Parti socialiste, elle est devenue députée bruxelloise et sénatrice pour Ecolo en 2019.

C’est donc tout naturellement que Farida Tahar est devenu cheffe ou présidente du groupe Ecolo au Parlement francophone bruxellois, en remplacement de Barbara de Radiguès. Sur son compte Facebook elle s’est dite honorée du large soutien exprimé par son groupe politique, Ecolo (coprésidé du reste par une autre belgo-marocaine Rajae Maouane avec Jean-Marc Nollet).  Entité fédérée à part entière, l’Instance politique est compétente pour réglementer une série de matières liées au quotidien des Bruxellois francophones, telles que les affaires sociales, la santé, l’aide aux personnes en situation de handicap, l’enseignement, la formation professionnelle, la culture, les infrastructures sportives, …

Dans ce même parti figure également une autre belgo-marocaine Zakia Khattabi, ministre de l’Environnement et du Climat dans le gouvernement fédéral. Issue du milieu associatif, Farida Tahar a géré pendant une dizaine d’années, un service d’Actions sociales reconnu dans le cadre du décret « Cohésion sociale » de la COCOF: « Assurément, mon expérience professionnelle antérieure à mon mandat de députée est une valeur ajoutée que je souhaite mettre au profit de mon groupe », précise Farida Tahar. Investie avec ses collègues dans plusieurs commissions du Parlement francophone bruxellois depuis le début de la législature, elle a notamment pris part aux travaux sur le non-recours aux droits sociaux et, récemment, sur les recommandations relatives à la prise en charge des personnes autistes.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: