Les oubliés du Belgique »: des centaines de belgo -marocains bloqués au Royaume

Même si le gouvernement s’est mobilisé pour permettre le rapatriement des belge-marocains , ce qui a permis le retour de plus de 1000 personnes du Maroc, il n’en demeure pas moins que de nombreux Belges restent bloqués encore au Maroc. Une situation qui semble particulièrement inextricable pour ceux qui sont toujours bloqués , principalement à Tanger, Nador et Oujda. Ils sont en effet considérés par le Maroc comme des citoyens marocains, et sont donc soumis aux règles de confinement en vigueur dans tout le Royaume qui empêche tout déplacement.
Depuis la crise du coronavirus, de plus en plus de pays prennent des mesures pour fermer leurs frontières. Le 17 Avril, on estimait à 6300 le nombre de Belgo-marocains bloqués au Maroc . Les quelques vols de rapatriement qui ont eu lieu depuis n’ont pas permis à tout le monde de rentrer en Belgique. Aujourd’hui  , il reste  encore 4500 Belges cherchant à rejoindre leur foyer. Par la voix du Mohsin Mouedden “plate-forme des belgo-marocains bloqués au Maroc” , critique un manque de volonté de la part des autorités belges pour organiser le rapatriement de ses ressortissants.

Plusieurs groupes Facebook ont été créés par des Belges (ou leurs familles) bloqués à l’étranger. Une plainte récurrente, c’est le manque d’informations et la mauvaise communication de l’État belge. Beaucoup de voyageurs ignoraient notamment qu’ils devaient s’inscrire sur le site travellers online pour être tenus au courant des derniers vols prévus.

Parmi les Belgo-maricains  coincés au Maroc , plusieurs centaines, étaient en train de visiter leur famille le 14 mars, jour où les autorités marocaines ont décidé de suspendre les vols en provenance de l’Europe afin de protéger le Maroc de la pandémie. Après négociations, 10 vols de rapatriement vers la Belgique ont eu lieu les 18 et 19 mars et des vols commerciaux additionnels ont encore pu être organisés jusqu’au 22 mars et 1 -2 5 et le 7 Mai.

Mais Après lundi prochain l’espace aérien marocain sera définitivement fermé et il n’y aura donc plus de vols vers la Belgique ou l’Europe. Les frontières terrestres vers les enclaves espagnoles (Ceuta et Melilla) sont également officiellement fermées.

Manque de volonté de la Belgique pour rapatrier tous ses ressortissants

Les belgo-Marocain actuellement bloqués au Maroc critiquent le manque d’efforts de la part de nos autorités, depuis le 22 mars, pour continuer les rapatriements. Ils ont reçu, pour toute réponse de la part de l’État belge, ce message laconique : « Votre demande a été refusé » Mais cette fermeture officielle des frontières ne semble pas incontournable. Car depuis celle-ci, la Belgique a réussi à planifier des vols depuis le Maroc jusqu’au Aujourd’hui . La France a, quant à elle, pu rapatrier 20 000 nationaux en une semaine. Suite à la pression des autorités françaises, un ferry rempli de camping-cars a même pu partir de Tanger vers la France le 30 mars. Il est ainsi tout à fait compréhensible que les centaines de Belges aujourd’hui coincés au Maroc, qui sont par ailleurs loin d’avoir tous la double nationalité, estiment que la Belgique pourrait faire plus pour eux.

Le Ministre se cache derrière la double nationalité

Le ministre belge des Affaires étrangères, Philippe Goffin, semble se dédouaner de toute responsabilité dans le JT de la RTBF du 24 mars : « Quand vous avez la double nationalité belgo-marocaine, les autorités marocaines considèrent que les ressortissants marocains pour le moment ne quittent pas le territoire ». Sur RTL, il a été encore plus explicite en affirmant que « l’impossibilité (de revenir en Belgique) relève d’une décision du gouvernement marocain».

Il est clair que la double nationalité peut causer des conflits si les deux pays veulent des choses opposées. Dans le cas présent, le Maroc a interdit à tout le monde de voyager et fermé ses frontières, alors que la Belgique veut rapatrier ses ressortissants.

Mais dans la pratique, cet argument semble surtout cacher un manque de volonté de la part de la Belgique de faire tout ce qui possible pour rapatrier tous les Belges bloqués à l’étranger. La fermeture des frontières n’a pas empêché les États-Unis, le Canada ou la France de rapatrier leurs ressortissants, y compris ceux à la double nationalité. Et l’État belge a même permis à des Belgo-Marocains de rentrer en Belgique après la première interdiction des vols internationaux. Il semble que la double nationalité n’a pas été un frein à ce moment-là.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: