Les Affaires étrangères organisent des vols charters pour rapatrier les Belgo-Marocains coincés au Maroc

Les Belgo-Marocains coincés au Maroc depuis la mise en place des mesures de confinement liées au coronavirus pourront bientôt rentrer en Belgique, sous certaines conditions à savoir des critères humanitaires : des vols spéciaux vont être organisés prochainement, comme l’a annoncé  le ministre belge des Affaires étrangères Philippe Goffin (MR). Mais à l’instar d’autres opérations de rapatriement.

Le Maroc n’a autorisé le retour en Belgique que de ressortissants belges et belgo-marocains qui étaient bloqués sur son territoire à la suite de la pandémie du coronavirus, en refusant celui de personnes ne disposant que de la citoyenneté marocaine mais résidant en Belgique, a dénoncé lundi un collectif affirmant représenter 1.500 personnes.

Ce collectif, portant le nom “Belgo-marocains bloqués au Maroc”, a salué les efforts faits par le ministre belge des Affaires étrangères, Philippe Goffin, et par les autorités marocaines. Les deux parties avaient annoncé le 12 avril une dérogation à la règle du non-déplacement des binationaux pour permettre le rapatriement en Belgique de Marocains résidant légalement en Belgique sur la base de trois critères humanitaires.

“Malheureusement et en milieu de semaine, nous avons eu une confirmation que les Marocains résidant légalement chez nous ne seraient pas rapatriés. L’ambassade de Belgique à Rabat a répondu à plusieurs Marocains vivant chez nous que cela ne concernerait que les Belges et Belgo-Marocains. Cette réponse a suscité l’indignation et la colère de beaucoup qui avaient envoyé un dossier à l’ambassade de Belgique à Rabat”, a indiqué ce collectif dans un communiqué.

“Nous le déplorons grandement. Ces personnes doivent être aussi rapatriées et faire partie de la liste des humanitaires si elles rentrent dans les trois critères”, ajoute-t-il.

Selon le collectif, les enregistrements pour le rapatriement ont été stoppés ce vendredi 17 avril par l’ambassade de Belgique à Rabat avec près de 6000 mails reçus.

“Nous apprenions ce week-end que des Belges de souche ont déjà reçu une réponse positive par email des autorités belges pour être rapatriés prochainement, là ou à l’heure d’écrire ces lignes, ce n’est le cas pour aucun Belgo-Marocain. Nous déplorons ce double traitement différencié”, a-t-il conclu.

“Aucune distinction” entre les différentes catégories de citoyens

Les autorités belges ne font aucune distinction entre les différentes catégories de citoyens, a une nouvelle fois assuré lundi le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin, en réaction aux propos du collectif.

“Je rappelle que nous ne faisons aucune distinction entre les Belges” qu’ils soit mono ou binationaux, a-t-il affirmé à l’agence Belga en rappelant le point de vue des autorités marocaines sur le retour en Belgique de personnes bloquées au Maroc en raison de la crise du coronavirus.

Le gouvernement marocain considère les binationaux présents sur son territoire comme des Marocains à part entière en vertu d’un article de la convention de La Haye de 1930 qui sert de texte de référence en la matière.

Les autorités marocaines ont toutefois accepté , après d’âpres” négociations, de déroger à la règle sur la base de critères sociaux et humanitaires.

Les raisons humanitaires couvrent les raisons médicales impérieuses (risque grave pour la santé) couvertes par un certificat médical marocain ou belge. Les raisons sociales sérieuses sont (…) la séparation de la famille (parents et enfants, surtout si mineurs) du fait des événements (par exemple les enfants ou les parents en visite chez d’autres membres de la famille au Maroc et empêchés de rentrer par la pandémie) et le risque de perte d’emploi ou de faillite de l’entreprise du fait d’une absence prolongée.

Selon M. Goffin (MR), 4.450 demandes ont été introduites par des personnes séjournant au Maroc, dont 3.400 par des Belges ou des Belgo-Marocains pour obtenir une dérogation. La moitié ont fourni un justificatif. Cette liste sera fournie cette semaine aux autorités de Rabat, qui trancheront, a souligné le chef de la diplomatie belge.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: