Yémen: l’ex-président Ali Abdallah Saleh a été tué, le Congrès populaire général confirme

L’ex-président yéménite, Ali Abdallah Saleh, a été tué

L’ex-président yéménite, Ali Abdallah Saleh, a été tué.

Le parti du Congrès populaire général a déclaré qu’Ali Abdallah Saleh, qui essayait de s’entendre avec l’Arabie saoudite et signalait « être prêt à ouvrir une nouvelle page », a été tué.

Un haut responsable du Congrès populaire général a déclaré que les Houthis ont arrêté le convoi de l’ex-président yéménite, Ali Abdallah Saleh, près de Sanaa et l’ont tué sur place.

Il avait été avancé que les Houthis auraient pillé deux maisons du leader déchu dans la capitale yéménite.

Suite à la recrudescence des conflits qui perdurent dans la capitale yéménite entre Houthis et les forces fidèles à Saleh, le président Abd Rabbo Mansour Hadi, a ordonné d’urgence le lancement d’une opération à Sanaa.

D’autre part, l’ambassade de l’Iran à Sanaa aurait été ciblé par un tir d’obus, néanmoins le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi, a déclaré n’avoir reçu aucune information sur une attaque contre l’ambassade iranienne à Sanaa.

Le coordinateur humanitaire des Nations unies au Yémen, Jamie McGoldrick, a appelé les parties à mettre un terme aux conflits et à respecter le droit international humanitaire.

Signalant que de nombreux civils restent cloîtrés chez eux en raison des conflits, McGoldrick a indiqué que « des dizaines de civils auraient été tués et des centaines d’autres blessés dans les conflits entre Houthis et pro-Saleh ».

Il s’est dit profondément préoccupé par les conflits qui sévissent dans la capitale yéménite.

D’autre part, les forces de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, soutenant le gouvernement yéménite, ont mené une opération aérienne contre les cibles houthies.

Le CICR a annoncé qu’au moins 125 personnes sont mortes et 238 autres ont été blessées dans les conflits.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: