google.com, pub-4622360082312857, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Belgique : un député turc forcé à reconnaître les soi-disant assertions arméniennes

Le député turc Sevket Temiz était candidat à la présidence du conseil administratif d’un hôpital

Le député d’origine turque Sevket Temiz avait été nommé candidat à la tête du conseil d’administration du CHU Brugmann, en Belgique, par le Parti socialiste.

Cependant le Collectif belge pour la prévention des crimes de génocide et contre les négationnismes,  a envoyé une lettre à plusieurs personnes, notamment au maire de Bruxelles et au recteur de l’Université libre de Bruxelles à laquelle l’hôpital est affilié, pour demander le retrait de la candidature du député turc.

Sur ce, le corps médical du CHU Brugmann a fait pression sur M. Temiz pour qu’il reconnaissance inconditionnellement en public les soi-disant assertions arméniennes sur les incidents de 1915, soulignant que dans le cas contraire il s’opposerait à sa candidature.

Lors de sa rencontre avec le corps médical, M. Temiz s’était défendu en précisant qu’il n’était pas approprié de débattre dans un hôpital un sujet étudié par les historiens.

Par ailleurs, sept associations, dont les lobbys arméniens, assyriens et juif ont ouvertement précisé qu’elles s’opposeraient à la candidature du député turc s’il ne reconnait pas les soi-disant assertions arméniennes.

Selon M. Temiz, cette demande est entièrement liée à son origine turque. Refusant de reconnaître ces soi-disant assertions,  M. Temiz a retiré sa candidature.

TRT

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: