Chantage au roi du Maroc: la Cour de cassation tranchera le 10 novembre

Preuves irréfutables ou fruit d’une manoeuvre déloyale? La Cour de cassation a examiné, vendredi, pour la deuxième fois, la validité d’enregistrements clandestins à l’origine de la mise en examen de deux journalistes français soupçonnés d’avoir voulu faire chanter le roi du Maroc et tranchera le 10 novembre.

Saisie une première fois, la plus haute juridiction française avait remis en cause la validité de ces enregistrements en septembre 2016.

Mais en février 2017, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Reims avait jugé ces enregistrements recevables. Les journalistes en cause avaient formé un nouveau pourvoi.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: