Les mères des victimes de Srebrenica solidaires avec les Rohingyas

La présidente de l’association des Femmes de Srebrenica affirme que “les musulmans d’Arakan font face aujourd’hui, à ce qu’elles ont elles-même vécu il y a 22 ans”.
L’association bosniaque des « Femmes de Srebrenica » a organisé, lundi, une marche dans la ville de Tuzla, dans le Nord-Est de la Turquie, pour protester contre les massacres commis contre les musulmans Rohingyas, dans la région d’Arakan au Myanmar.

Les familles des victimes du massacre de Srebrenica ont participé à cette marche. Les forces serbes avaient tué en 1995, dans l’Est du pays, plus de 8 mille musulmans bosniaques.

Les femmes participant à la manifestation, dont notamment les mères et les épouses des victimes de Srebrenica, ont clamé « ne pas permettre qu’il y ait un nouveau massacre de Srebrenica contre les musulmans d’Arakan ».

Les manifestantes ont assuré que les musulmans Rohingyas sont soumis à un génocide.

La présidente de l’association des Femmes de Srebrenica a indiqué, lors de son allocution en marge de la marche, que « les musulmans d’Arakan font face aujourd’hui, à ce qu’elles ont elles-même vécu il y a 22 ans », en allusion au massacre de Srebrenica.

Elle a appelé, dans ce contexte, la communauté internationale à mettre fin au génocide au Myanmar et à stopper les meurtres de musulmans à Arakan.

Les manifestantes ont brandi des banderoles sur lesquelles elles avaient, entre autres, écrit « Arrêtez de tuer les musulmans au Myanmar » et « Non au génocide contre les Rohingyas ».

AA

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: