La Grèce va extrader vers la Belgique une femme Belgo-Marocaine soupçonnée dans un dossier «terroriste»

Belga.
La Grèce va extrader vers la Belgique une femme de 22 ans soupçonnée dans un dossier «terroriste» et arrêtée ce week-end en vertu d’un mandat d’arrêt d’Europol, a-t-on appris lundi de source policière.
«La procédure d’extradition a été déclenchée sur l’ordre d’un procureur», a dit une source policière, sans préciser à quel moment la remise de la jeune femme à la Belgique pourrait avoir lieu.

Une porte-parole des gardes-côtes avait déclaré samedi qu’elle avait été arrêtée «en raison de liens présumés avec une activité terroriste».

Le parquet fédéral belge avait ensuite déclaré que l’arrestation avait eu lieu «suite à la délivrance d’un mandat d’arrêt international dans un dossier belge de terrorisme».

Selon l’agence nationale grecque ANA, la suspecte serait une Belge d’origine marocaine.

La police grecque n’a pas voulu spécifier à quel événement en particulier était lié le mandat d’arrêt.

Les autorités belges n’ont pas souhaité donner de détails sur cette arrestation, mais ont précisé que la suspecte n’était pas liée aux attentats qui ont eu lieu en Espagne la semaine dernière.

La femme avait pris un ferry depuis l’Italie jusqu’au port grec d’Igoumenitsa, selon ANA. Elle a été arrêtée vendredi soir à Corfou après une alerte donnée par les autorités italiennes à leurs homologues grecques, selon l’agence.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com