CEDEAO – Le président de la Commission de la CEDEAO avoue que la majorité des économies de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest ne respectent pas les critères de convergence

CEDEAO – Le président de la Commission de la CEDEAO avoue que la majorité des économies de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest ne respectent pas les critères de convergence pour enclencher le processus de création d’une monnaie unique, en 2020. Les traités de l’organisation continentale fixait le cap d’une création d’une monnaie unique, d’une banque centrale pour l’horizon 2020. Force est de constater que la majorité des économies restent encore fragiles : 15% d’inflation au Ghana, déficits budgétaires au Nigéria, Côte d’Ivoire, Sénégal, Burkina Faso, fragilité des Etats comme le Mali. Par conséquent, la CEDEAO se fixe un nouveau délai de 10 ans où les économies devront avoir un même niveau de convergence : déficits et dettes maîtrisées, maitrise de l’inflation autour de 2-3% par an, soutien à la croissance et éradication de l’extrême pauvreté. A ce stade, la Communauté est une Union Douanière avec l’établissement d’un tarif extérieur commun (TEC), cela signifie, concrètement, que les Etats de l’organisation adoptent la même politique commerciale envers leurs différents partenaires dans le monde.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: