Un nouveau programme de coopération entre la Belgique et le Maroc 

Le nouveau programme de coopération est caractérisé par les orientations suivantes :

  • une approche fondée sur les droits et un appui à la croissance économique durable et inclusive
  • un choix de thématiques qui correspond aux orientations de la stratégie belge pour la coopération avec les pays à revenu intermédiaire et qui prennent en considération les priorités sectorielles marocaines
  • la recherche de complémentarité, voire de synergie, entre les interventions de tous les partenaires et l’intégration effective des thèmes transversaux.

Concrètement le nouveau programme couvrira les domaines suivants pendant la période 2016-2020 :

  • la lutte contre les violences à l’égard des femmes et des enfants, en collaboration avec le Ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social; 2 des 3 interventions seront exécutées en coopération déléguée par UNFPA et UNICEF
  • formation d’autorités nationales et locales ainsi que des ONG sur la migration, formation professionnelle et à l’auto-emploi des réfugiés et migrants régularisés et appui aux MRE de Belgique pour des investissements économiques ainsi qu’à des associations de la diaspora marocaine en Belgique pour des activités d’économie sociale et solidaire au Maroc, en collaboration avec le Ministère chargé des Marocains résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration
  • promotion de l’entreprenariat féminin et des jeunes, en collaboration avec l’Agence Nationale de Promotion de l’Emploi et des Compétences
  • formation continue des cadres de la fonction publique, au niveau national et local, ainsi que d’actions de modernisation de l’administration publique (e-gouvernance, simplification, lutte contre la corruption, éthique), en collaboration avec le Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration.

Pour les actions au niveau local la Région de l’Oriental sera priorisée. La Belgique apportera un total de 16,85 M€ à ce programma, complété avec un expert en droits humains à l’Ambassade et 3 experts à la CTB.

Les interventions en cours du précédent programme 2010-2013, concentrées sur l’agriculture et l’eau, continuerons à être exécutées jusqu’à leur fin, prévue entre 2017 et 2020. Mi-mai, au total 37 M€ doivent encore être dépensés de ce programme (sur un total de 74,6 M€).

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: