Ludmila, 60 ans, égorgée par son propre fils: il se décrivait comme sataniste


Un fait divers particulièrement sordide s’est déroulé ce mercredi à Diepenbeek, près d’Hasselt, dans le Limbourg. Un homme de 35 ans a égorgé sa propre mère avant de se rendre à la police. Il était instable psychologiquement.
Bartosz Z., un Polonais de 35 ans, se décrivait lui-même comme un étant un « sataniste ». Il s’était d’ailleurs déjà rendu coupable de plusieurs actes étranges. L’année dernière, il avait notamment coupé les têtes de plusieurs personnages de crèches installées à l’occasion des fêtes de fin d’année. Pourtant, il avait été décidé qu’il n’était « juste pas assez fou » pour être interné. Bartosz habitait donc chez sa mère, qui, malgré son comportement étrange, l’a toujours soutenu, explique le Nieuwsblad.

Mais ce mercredi matin, la situation a pris une tournure dramatique. Vers 6h45, Bartosz s’est en effet présenté au commissariat de police, habillé en militaire, avec ses habits en sang. Il venait de marcher plusieurs kilomètres pour venir avouer son crime : il venait de tuer sa propre mère.

La police et des experts se sont alors rendus au domicile de Ludmila, à Diepenbeek. Ils ont retrouvé la dame de 60 ans égorgée. L’enquête va maintenant devoir déterminer ce qu’il s’est réellement passé et comment on a pu en arriver là.
S.La meuse.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com