Ilyas El Omari démissionne de son poste de secrétaire général du PAM

El Omari a affirmé être le premier concerné pour rendre des comptes et assumer le bilan négatif du parti. Et ce, «dans la mesure où c’est moi qui ai approuvé les candidatures de plusieurs élus», a-t-il déclaré, ajoutant qu’il est fier que sa décision coïncide avec le discours royal du 29 juillet à l’occasion du 18 anniversaire de l’inntronisation de sa Majesté le Roi Mohammed VI  qui avait critiqué l’inaction et le peu de résultats des élus dans le dossier Al Hoceima.

«Depuis 17ans que le souverain adresse des discours clairs avec des signaux forts pour chaque secteur, je n’ai jamais vu une réaction de la part de responsables concernés. Pour ma part, je dis clairement que je suis concerné par ces critiques, je suis concerné politiquement», a relevé El Omari.

Parmi les points soulevés par Al Omari qui ont motivé sa démission, il est question de la décision de plusieurs présidents de communes PAM de la région d’Al Hoceima qui ont voulu présenter en juin dernier leur démission à cause «du manque d’interactivité des responsables gouvernementaux» sur ce dossier chaud.

Enfin, El Omari reproche à certains élus PAM, leur manque de discipline et le non-respect du programme électoral du parti.

L’absentéisme de certains parlementaires et le manque d’engagement concernant leurs missions ont été également soulignés par El Omari qui parfois se retrouve en pleine contradiction comme quand il assure que les événements d’Al Hoceima n’ont aucun rapport avec son retrait du secrétariat général du PAM.

Cette démission doit maintenant être approuvée par Conseil national du parti.

Evoquant une éventuelle démission de la Région d’Al Hoceima, El Omari a déclaré que l’heure n’est pas encore venue pour une telle initiative qui devrait être prise en concertation avec ses alliés.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: