Les droits de l’Homme et des Libertés au Royaume du Maroc

Le Maroc ne connaît pas de régression dans le domaine des droits de l’Homme et des Libertés, a affirmé le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, lors de la séance des questions orales au Parlement mardi. Le ministre s’exprimait sur les manifestations qui se sont déroulées dernièrement, notamment celle qui a été dispersée à Rabat le 8 juillet. Il a ainsi indiqué que l’organisation de ce sit-in n’a pas respecté la loi, car les manifestations n’ont pas fait de déclaration et l’instance organisatrice “ne dispose pas de la qualité juridique qui lui permet d’encadrer les citoyens”. En tout cas pour Laftit, “le droit de manifester pacifiquement au Maroc a connu lors des dernières années un développement sur le plan quantitatif et qualitatif”. Les chiffres qu’il a dévoilés font en effet état d’une moyenne de 39 manifestations par jour en 2016 contre 50 au premier semestre 2017.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: