Incroyable: l’Onem lui réclame près de 5.000 euros… 20 ans après!

Quelle incompréhension pour Dominique Parajko ! Le Carolo a reçu le 5 juillet dernier une lettre de l’Onem le sommant de rembourser 4.687 euros pour le 26 juillet. En cause, des allocations perçues en trop lors d’un licenciement collectif en 1997. Il pensait que l’organisme lui avait déjà soustrait cette somme à l’époque…
Licencié des Forges de Clabecq en 1997, Dominique Parajko avait perçu des indemnités auxquelles il avait droit suite à la faillite de son employeur. Aujourd’hui, on lui reproche d’avoir touché des allocations au chômage pendant la période couverte par ses indemnités. Cela n’est pas légal et c’est précisément ce qui est reproché à Dominique. « Mais j’ai commencé à recevoir le chômage alors que je n’avais pas encore perçu d’indemnités », se défend-il.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com