En Espagne, des migrants marocains pour repeupler les villages des régions désertes

L’arrivée d’étrangers est cruciale pour les campagnes espagnoles, qui ont subi une « saignée démographique » depuis plusieurs décennies.

Originaire du Maroc, Hassan Bellahmama est berger à Alfambra, dans le centre de l’Espagne.

Le salut tient parfois à peu de chose. Les habitants de Visiedo, un minuscule village à 45 km au nord de Teruel, dans le centre de l’Espagne, le savent bien. Il y a deux ans, un simple déménagement s’est transformé en un événement vital pour cette localité qui assiste avec impuissance, depuis des décennies, à un inexorable dépeuplement. Le 1er juillet 2015, Saïd Al-Ghoury, originaire de Tanger, au Maroc, a contribué à la survie du village : grâce à lui, à son épouse et à ses deux filles, l’école de Visiedo est restée ouverte.

اترك رد

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d مدونون معجبون بهذه: